MISE À JOUR 5 FÉVRIER

Chers Parents,

Nous vous informons que des préavis de grève ont été déposés par les organisations syndicales représentant les personnels de l’AEFE  jusqu’au au 6 février. Madame le Proviseur Adjoint nous rappelle que les personnels ne sont pas tenus d’informer à l’avance l’établissement, qui n’est donc pas en mesure d’anticiper l’état des grévistes. L’établissement devra s’adapter chaque jour en essayant de faire au mieux.

Veuilez trouver ci-joint une lettre des représentants des personnels du Lycée, qui explique les raisons de cette grève, ainsi que la lettre des personnels du primaire.

Chers parents, 

            Suite à notre mouvement de grève du 27 novembre dernier, nous n’avons obtenu aucune avancée ni aucune satisfaction à nos revendications. L’annulation de crédits à hauteur de 33 millions d’euros sur le budget 2017 de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE) a été adoptée sans que ne soit ouvert d’espace de dialogue. Les décisions à venir, accompagnant les baisses budgétaires, sont graves pour le réseau des établissements français à l’étranger : 

  • Enseignants, élèves et parents, toute la communauté scolaire est déjà touchée par les mesures prises depuis le début de l’année scolaire.
  • Les suppressions de postes de résidents (enseignants détachés de l’Éducation Nationale Française payés en partie par l’État français), vont se faire de plus en plus nombreuses en Italie et notamment au Lycée Chateaubriand. Ces postes seront remplacés par des contrats locaux payés en totalité sur le budget de l’établissement. Ceci se traduira nécessairement par une augmentation des frais de scolarité qui ne pourront pas être maintenus à un niveau supportable pour les familles.
  • Des contrats d’enseignants résidents pourraient être rompus  par l’AEFE à partir de la rentrée 2019. 
  • Les renouvellements de détachements pour les collègues actuellement en poste pourraient ne pas être assurés pour la rentrée prochaine, laissant ces personnes dans une situation incertaine.
  • Les titulaires de l’Education Nationale en contrat local, dont la carrière est bloquée et qui attendent un poste depuis plusieurs années, n’auront plus d’espoir d’en obtenir un.

         Pour les raisons évoquées ci-dessus, nous avons décidé que notre mouvement devait continuer et s’accentuer pour montrer notre détermination à défendre le réseau d’enseignement français à l’étranger et le service public. Nous serons donc en grève ce Mardi 6 février 2018, veille du Comité Technique de l’Agence. 

         Veuillez croire en notre attachement au service public de l’éducation ! 

                   Les enseignants du Lycée Chateaubriand en grève le 6 février 2018 – PRIMAIRE

Madame la présidente de l’APE, Madame la présidente de l’UPEL,

Le prochain Comité technique (CT) de l’AEFE se tiendra le 7 février et examinera la carte des emplois pour la rentrée 2018. Le CT de novembre s’est tenu dans le contexte budgétaire des annulations de crédits de 33 millions d’euros pour l’AEFE sur la fin du budget 2017 : ce sont 174 postes au total qui ont été fermés. Pour le second degré, les fermetures ont surtout frappé les postes d’expatriés (76 fermetures) même si 39 postes de résidents ont eux aussi été supprimés  (4 ouvertures). Dans son plan d’économies, l’AEFE prévoyait pour la rentrée 2018, 80 fermetures de supports d’expatriés et 100 fermetures de supports de résidents. Ce comité technique de février devrait donc se prononcer sur des fermetures massives de postes de résidents dans le réseau (notamment 5 postes dans le premier degré à Milan). Pour le moment, notre lycée a été peu concerné par ces suppressions car il n’y avait pas de départ à la retraite cette année, ni de postes vacants. Ce ne sera certainement pas le cas à la rentrée 2019. Nous rappelons également que tout poste de résident arrivant au bout d’un contrat de 3 ans pourra être supprimé à partir de la rentrée 2019 selon les dires du directeur de l’Agence.

Nous souhaitons vous informer que plusieurs préavis de grève ont été déposés les journées des 25, 26, 29, 30, 31 janvier, 1, 2, 5 et 6 février afin de protester contre les mesures évoquées ci-dessus.
L’enseignement dispensé aux élèves du Lycée Chateaubriand risque par conséquent d’être perturbé.
 
Bien cordialement,
Olivier Daurelles
Représentant des personnels du second degré